Conférence de presse de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) animée par son président Corneille Nangaa à Kinshasa, le 06/12/2016. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) a enrôlé à ce jour 13,5 millions d’électeurs dans les provinces où se poursuivent les opérations de révision du fichier électoral. C’est le président de cette institution, Corneille Nangaa, qui l’a annoncé hier mardi 14 février, au retour de sa tournée de deux semaines  dans 4 nouvelles provinces.  Il s’agit de l’Ituri, le Bas-Uele, le Haut-Uele et la Tshopo.

«  L’enjeu était de stabiliser l’opération d’enrôlement dans les provinces précitées. Nous sommes à ce jour à plus de 13,5 millions d’électeurs enrôlés et nous en sommes très satisfaits. L’heure n’est plus à la distraction car, selon notre chronogramme, nous devons donner au peuple congolais un fichier électoral crédible en juillet 2017.  On entend lancer les opérations dans le reste du territoire national afin de respecter le programme établi.  C’est ce qui justifie notamment notre séjour dans la partie nord du pays… », a indiqué le président de la CENI.
            Il a annoncé que son équipe sera la semaine prochaine dans l’ex-Kasai pour sensibiliser la population sur le bien-fondé de cette opération à laquelle tout le monde devrait massivement participer le moment venu. Il sera question également d’étudier , avec le SEP, le mécanisme du déploiement des kits en cours dans cette province, de préparer le terrain pour le lancement d’une série de formations et d’étudier avec les autorités provinciales les questions liées à la sécurisation du processus électoral. Ces mesures s’avèrent nécessaires  dans le but de mettre sur pied des stratégies nécessaires pour ne pas perturber le bon déroulement de l’enrôlement dans cette province. 
 
Dimanche : « Priorité Femme »
 
            S’agissant de l’enrôlement des femmes, Corneille Nangaa a annoncé  quelques mesures prises par l’Assemblée plénière pour la journée de dimanche décrétée par la Ceni « priorité femme ». Il y a aussi la mise en place de deux rangées hommes-femmes pour l’enrôlement. Cela permettra d’accroître le nombre des femmes à enrôler.
Perside DIAWAKU

Lire aussi sur AETA :

Comments are closed.