Siège de la Ceni à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Deux semaines après le lancement de la 2me phase de l’enrôlement des électeurs, le bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a échangé hier lundi 26 décembre 2016 avec les élus de la nouvelle province du Tanganyika, au siège de cette institution. Deux points étaient à l’ordre du jour, à savoir l’état des lieux du processus électoral (déploiement des kits d’enrôlement, finalisation de la formation des agents commis à cette opération et sensibilisation de la population).

Au sortir de cette réunion, Vicky Katumwa, députée nationale, a souligné que la population va répondre nombreuse à l’appel de la CENI puisque le pays en général et le Tanganyika en particulier sont à reconstruire sur des bases réellement démocratiques.
Parlant de la situation sécuritaire dans cette partie de la République, elle a exhorté les autochtones à cultiver la paix, à s’engager dans la voie de la tranquillité, de l’amour du prochain, etc.
« Nous avons besoin de la paix. Que ce soit les Bantous ou les Pygmées, nous sommes tous des Congolais. ll nous faut éviter la guerre, les disputes, les querelles… Notre province est nouvelle, d’où nous devons la construire dans l’unité », a indiqué Vicky Katumua.
C’est suite à la crise sociale à la cohabitation conflictuelle entre Bantous et Pygmées que ce message de paix a été lancé. Car la province du Tanganyika a intérêt à préserver son quota de représentation au sein de l’Assemblée nationale et du Sénat.
De son côté, le vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Norbert Bashengezi Kantitima, a fait le point sur le déroulement de la 2me phase d’enrôlement et souligné que le chronogramme des opérations de révision du fichier électoral est en train d’être respecté.
            Il a souligné que dans certains territoires, la formation d’agents électoraux se poursuit tandis que dans d’autres, elle est déjà terminée. Quant au déploiement des kits d’enrôlement et d’identification d’électeurs, les matériels ont été expédiés à Moba hier lundi. Un autre lot de kits sera acheminé incessamment vers d’autres secteurs de ladite province.
Le vice-président de la Ceni a indiqué qu’actuellement, le Tanganyika aligne un quota de 16 sièges à l’Assemblée Nationale. D’où, les élus du peuple doivent à tout prix sensibiliser leurs futurs électeurs à s’enrôler massivement afin de préserver la représentativité de leur province. Pour ce faire, les ressortissants de Tanganyika ont intérêt à promouvoir la paix et à cultiver la cohésion nationale.
Compte tenue de la faible participation des femmes au processus de révision du fichier électoral, la députée nationale et le vice-président de la Ceni ont exhorté les masses féminines à s’enrôler en grand nombre, de manière à justifier leur supériorité numérique de 52% sur l’ensemble de la population congolaise.
                                                                                    Dorcas NSOMUE

Lire aussi sur AETA :

Comments are closed.