Pendant ce temps, à Kampala où ils se sont réunis la semaine dernière, les chefs d’états-majors des pays de l’Afrique australe et des Grands Lacs ont recommandé le remplacement de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) par une force africaine dans l’Est de la RDC, a fait savoir mercredi à Kampala le chef d’état-major ougandais, le général Aronda Nyakairima.

Les chefs d’états-majors des pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui s’étaient réunis le week-end passé, ont avancé cette proposition à l’Union africaine (UA) en raison de l’échec de la Monusco dans ses efforts de protéger les Congolais.

« Nous recommandons que l’Afrique prenne le relais de la Monusco », a-t-il dit, estimant que les forces africaines peuvent mieux faire que « les forces internationales qui viennent de l’extérieur et qui ne savent pas ce qu’elles font ».

Le général Aronda a rappelé que certains membres de l’ONU se déclarent contre l’idée de déployer une force internationale neutre pour combattre les forces négatives dans l’Est de la RDC, avancée par le sommet de la CIRGL l’an dernier, proposant que la force neutre soit intégrée dans la Monusco.

« Nous n’accepterons pas la position de l’ONU…Nous voulons rien que le remplacement de la Monusco », a-t-il dit. Le général ougandais a souligné que les ministres de la Défense s’en tiennent à sa proposition initiale de déployer la force internationale neutre.

Il a précisé que les résultats de la réunion des chefs d’états-majors des pays la SADC et de la CIRGL seraient présentés au prochain sommet de l’UA qui se tient fin janvier à Addis-Abeba en Ethiopie.

Publié le lundi 28 janvier 2013 00:48
Écrit par LP

© Copyright Le Potentiel

Lire aussi sur AETA :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*