INTRODUCTION

La République Démocratique du Congo se dirige, une fois de plus, tout droit vers une crise de légitimité et de légalité des institutions qui se manifeste déjà avec l’impasse dans laquelle se trouve le processus électoral.

Outre la question constitutionnelle de l’alternance politique à la fin du mandat du Président de la République et les questions liées au processus électoral, la gestion de l’après 19 décembre 2016 est la pomme de discorde non seulement entre les acteurs du « Dialogue de l’OUA », du « Rassemblement », du « Front pour le Respect de la Constitution » et surtout l’ensemble de la population congolaise….Télécharger le document complet ici

Lire aussi sur AETA :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*