Point de presse de la plateforme Agir pour des élections transparentes et apaisées(AETA) à Kinshasa, le 14/09/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’ONG Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA) demande au Président de la République, comme institution de libérer le processus électoral et non rejeter toute les responsabilités à la CENI. Elle lui demande aussi de veiller au respect des lois de la République.

Les responsables de cette déclaration ont fait cette recommandation samedi 14 octobre lors de l’évaluation du processus électoral de 2013 à 2017 à Bukavu dans un atelier qui regroupe les experts (analystes et chercheurs) des organisations de la société civile du Sud-Kivu qui travaillent dans le secteur de la bonne gouvernance et démocratie.

Ces experts demandent aussi au parlement de doter la CENI des lois nécessaires pour libérer le processus électoral et au gouvernement de doter la même CENI des moyens conséquents pour l’organisation des élections dans un bref délai.

Ceux qui ont participé à cette évaluation demandent à la CENI de « publier urgemment un calendrier électoral, de procéder urgemment a l’enrôlement des congolais vivant à l’étranger ».

L’atelier  avait pour objectif de contribuer à la consolidation de la démocratie, à la paix sociale et la stabilité de la RDC. Vingt-deux organisations de la société civile partenaires à la plateforme AETA ont participé à cet atelier.

Lire aussi sur AETA :

Comments are closed.